#DéfiduLundi 36

Bonjour ! L'heure est venue pour nos présentations de la semaine ! Avant de commencer, un petit rappel des thèmes : temple🛕, bandit 💰 et lutin 👺


Nous commençons cette semaine par une illustration de Enygma sur le thème temple 🛕


Et pour finir nous avons un texte de Camille Ksaz sur le thème lutin 👺

Un majordome l’avait guidé jusqu’à un bureau tout ce qu’il y avait de classique. Il devait avouer que les fauteuils rembourrés d’un bordeaux profond étain particulièrement confortables. En face de lui, l’immense bureau en acajou n’avait pas de chaise. Pas besoin puisque la propriétaire d’une vingtaine de centimètres volait au-dessus. Aucune aile, seule sa magie la tenait en l’air. Elle était chez elle, il fut donc naturel qu’elle entame la conversation :

• C’est un honneur pour notre humble organisation de recevoir le nouveau Conseiller des Illustres.
• Je ne suis là que par obligation administrative, dit il en sortant un papier et en le posant avec dédain à côté d’elle. Si vous voulez bien qu’on en finisse, Mathilde.
• Madame Mathilde. Je souhaiterais que cet échange soit une occasion de mieux nous comprendre.
• Je n’ai pas besoin de discuter avec vous pour comprendre. Vous et vos animaux de foire sont un danger pour Abŷme et même le pays entier. Si ca ne tenait qu’à moi..
• Saviez-vous ce qui fait la beauté de notre cité ?
• Les mines.
• Non. La diversité. Ici, peu importe votre passé, Abŷme vous accueille en son cœur sans poser de question. La vie est dure ici comme partout mais personne n’est discriminé pour ses origines ou sa culture. Des milliers de personnes choisissent de mourir de faim ici plutôt que d’affronter la cruelle réalité loin de nos terres. Notre organisation a exactement le même but : créer un foyer pour ceux que même notre ville a du mal à accepter. Ses « bêtes de foire » choisissent chaque jour de faire d’Abŷme leur patrie et de la protéger contre parfois bien des sacrifices.
• C’est facile à dire quand la plupart de la protection demandée est dû aux conséquences de leurs actes.
• Même si, et je dis bien si, quelques regrettables incidents auraient pu avoir un quelconque lien avec un membre de cet hôtel, aucune preuve tangible ne semble exister.
• Je vous promets d’en trouver, Madame Mathilde.
• Je vous garantis que je fais efficacement que mon travail et que, si un jour un de mes collègues agit mal, je le déposerai moi-même aux autorités. Contrairement à vous.
• Je vous demande pardon ?

Comme seule réponse, Mathilde ouvrit par la pensée un des tiroirs de son bureau et fit voler jusqu’à son invité un énorme dossier. Alors qu’il le feuilletait, son visage devint blafard et ses yeux vides. Il  prononça d’une voix vide :

• Je suis sûre que nous pouvons trouver un compromis.
• Je suis contente que nous nous soyons compris, Vous pouvez garder le dossier pour pouvoir mieux l’éplucher, plusieurs copies sont dans les mains de personnes de confiance. Donovan, peux-tu accompagner monsieur jusqu’à la sortie ?

La Majordome ouvrit la porte doucement et fit un signe de tête comme seule réponse. Il se leva doucement de sa chaise et repartit, le dossier dans ses mains tremblantes.

Merci d'avoir lu cet article et à lundi pour l'annonce des nouveaux thèmes !

Camille Ksaz

Camille Ksaz

Auteure, présidente de Supran